Oui parce que ça peut paraître dur à prononcer comme ça « le Bondi de G.Alaix ». C’est [gé] [alècse] comme Grégoire Alaix le nom du créateur de la marque (Ahhh, tout de suite, c’est plus clair).

Un vrai virelangue en revanche c’est plus costaud. Essayez avec celui-là en le disant à haute voix et rapidement (oui on s’amuse chez Bagsandbubbles) :
« Chez les Papous, il y a des Papous papas et des Papous pas papas.
Il y a des poux chez les Papous,
et il y a donc des Papous papas à poux, des Papous papas pas à poux,
des Papous pas papas à poux et des papous pas papas pas à poux.
Mais parmi les poux, il y a les poux papas et les poux pas papas. »

J’aime bien celles-là aussi, plus courtes :
« Tonton Thomas tond la tomate au thon. »
« La pipe au papa du Pape Pie pue. »

Maintenant que vous avez la langue bien entrainée et bien… ça sert à rien.

G.Alaix c’est un petit créateur qui fait de très jolis cabas et dieu sait que je ne suis pas une foldinguo de cabas.

Ils s’appellent tous Bondi les cabas de G.Alaix, ils ont plusieurs couleurs parce qu’ils sont toujours très gais. Ils sont grands mais pas trop grands, ils sont souples et peuvent se plier en deux. Ils savent se tordre la langue eux (Virelangue se dit Tongue-Twister en anglais – à ne pas confondre non plus avec Fourchelangue hein, ça c’est Harry Potter). Du coup, ils font aussi pochette. Prraaaaaatttiiiiiiiiqqqueee, si toi aussi tu n’as pas envie de changer de sac trois fois par jour. En gros, il n’y a juste qu’à choisir sa couleur (grosse pression).

Allez, on te laisse face à toutes ces jolies couleurs. Pour moi qui ne sait pas choisir, j’en ai pour la journée. A ce soir. Merci G.Alaix.

Rendez-vous sur Hellocoton !