Cela fait des années que je suis Sézane (du verbe « suivre » hein).

Pour tout dire, depuis tellement longtemps, que la marque s’appelait « Les Composantes ». C’était le nom numéro #1, puis il y a eu le nom numéro #2, c’est à dire le nom de la créatrice Morgane Sézalory (je ne crois pas que c’était très officiel, j’ai un porte monnaie qui n’avait pas le nom numéro #1). Et puis ensuite le numéro #3 : Sézane. Je sais, il faut suivre. D’ailleurs, le problème d’un changement de nom, c’est qu’il ne faut pas perdre ses petits à chaque tour.

Mais elle est forte Morgane Sézalory. Elle a le meilleur modèle économique qui soit, renforcé par une communication presse de malade. Pour celles qui ne connaissent pas : elle produi (-sait) une collection par mois avec juste quelques exemplaires de chaque produit sur son site Internet. Si t’étais pas devant ton ordi à l’heure dite… argh, c’est mort, y a plus rien, tout t’as filé sous le nez. Du coup au prochain tour tu mets ton cerveau sur off, tu appuies sur « Ajouter au panier » et TU ACHETES AVANT qu’une autre le prenne à ta place (et donc c’est seulement après que tu vas voir l’état de tes finances).

C’est aussi comme ça que je me suis retrouvée à 3h du mat’ en train de réserver un créneau horaire pour avoir accès à la boutique éphémère…. je sais, parfois je ne me comprends pas non plus.

Bon, donc, c’est une méthode imparable, qui met les nerfs en pelote, du coup, j’ai un peu abandonné. J’avais surtout acheté son portefeuille à Sézane (GATSBY, c’est plutôt prometteur comme nom pour un portefeuille), qui en plus d’être joli est très pratique, et des chaussures à l’époque de son partenariat avec Patricia Blanchet.

Mais je ne trouve pas toujours la qualité au rendez-vous du prix. Elle a de beaux sacs Sézane, et en plus il y a une collection permanente maintenant. J’aime beaucoup le POLA et le CLARK mais j’avoue avoir été assez déçue devant les sacs en vrai : un peu trop mous (du coup, ils ont moins de tenu), des bandoulières qui serrent peut-être trop le sac, je ne sais pas… il me manque quelque chose.

Et cet hiver, il y a le nouveau CLAUDE (déjà épuisé en bordeaux et en camel) de la tendance des sacs torse nu. Perso, je le trouve un peu épais mais s’il coute un certain prix, c’est quand même un des moins chers des sacs de cette tendance.

En tous cas, si vous voulez un sac pour tous les jours, qui va avec tout, qui est féminin et moderne, fermez les yeux, détendez-vous, appuyez sur « Ajoutez au panier », avec Sézane vous ne pouvez pas vous tromper.

Rendez-vous sur Hellocoton !