Je sais, ce titre doit probablement sembler très obscure à la gente masculine.

Donc pour mémo, le clutch c’est quoi : une minaudière (donc un petit sac) en général rigide, que l’on peut porter en bandoulière (la plupart du temps celle-ci est en métal) ou si la bandouuuulièèèèère est rentrée dans le sac, on la porte à la main. Et évidemment c’est un sac pour le soir le clutch (d’ailleurs c’est pour ça qu’on rentre la bandoulière, ça viendrait gâcher la ligne de la jolie robe qu’on a payé une blinde, ça serait quand même dommage – déjà que dès que j’ai une jolie robe à laquelle je tiens, je peux être sûre de lui faire une énorme tache et qui évidemment ne part jamais…).

A la base, je ne suis pas une maxi fan du clutch. Je trouve que bon, comme la sonorité du mot, ça fait un peu cagole (c’est peut être le coté un peu clinquant). En plus, on ne peut pas mettre trop de trucs dedans. Si tu vas fumer deux paquets de clopes, que t’as un Iphone 6 Plus et le trousseau de clé du père Fourasse, passe ton chemin.

Mais bon là, elles sont tellement mignonnes les petites clutchs de Kotur que même si tu rentres en métro parce qu’il n’y a que le format ticket qui rentre dedans, c’est pas grave.

Moi j’aime particulièrement les deux en tapis de casino (en flanelle donc, pour l’hiver c’est toujours bien) avec des messages hyper positifs (« Bonne chance » et « Merde« ) pour jeter les dés avec joie et allégresse (ce qui m’arrive souvent donc…).

Et puis, il y aussi celles en Perspex. Elles sont un peu brillantes et lisses. Les motifs représentent des taches d’animaux, qui sont heureux dans la jungle tellement ils ont de jolis motifs (et le Perspex n’est pas un animal hein).

Alors, on adopte un petit clutch de compagnie joyeux pour cet hiver ?

Rendez-vous sur Hellocoton !