Les méduses vertes, non ce n’est pas un groupe de rock, enfin de rock… Vous confondez avec les négresses vertes, c’est un peu plus vieux, les années 80, les chansons vintage genre « voilà l’été ». Je sais pas il y a des choses, je suis contente qu’elles soient terminées.

Donc les méduses vertes, c’est parfaitement de maintenant et ça ne chante pas. Ca fait un ballet plutôt, de couleurs, de jolies formes et de matières.

C’est une jeune femme, Leila, qui un jour a décidé de faire ce qu’elle aimait, des sacs, et a lancée les méduses vertes. Evidemment tout est fabriqué de manière artisanale (donc ce sont des petites éditions que vous ne retrouverez pas sur toutes les nanas du coin youpiii) et les prix restent carrément accessibles (re youpiii).

Elle a décidé de garder des formes simples, épurées : différents types de formes d’enveloppes, surtout en pochette ou avec une bandouuuulièèère, pour ensuite tout miser sur des peaux de bêeeeete. Et elle aime les bêtes Leila. Bon évidemment, à ce prix là, c’est plutôt de la gentille bête (genre la vache) camouflée en bête qui fait peur avec des écailles (genre le python). Et il y en a de toutes les couleurs.

Mes méduses vertes préférées :
– le sac Sao Tomé IV en gold. Tu savais pas quoi mettre pour danser jusqu’au bout de la night ? Bah voilà. Et le doré, ça va tellement avec tout (surtout pour 160 euros).
Y a la version mini aussi, dans toutes ses couleurs. De la bombe.
– la pochette Jungle mais j’aime surtout la peau de vache déguisée en autruche (230 euros).
– la pochette Rio, simplement belle. Elle va avec tout (224 euros).

Vous ne saviez pas avec quelle bêeeeete choisir pour sortir ? Vous avez l’embarras du choix maintenant.

Rendez-vous sur Hellocoton !