Dior est un monument du luxe à la Française. La marque, comme toutes ces maisons de haute couture, est partout : maquillage, parfums (nan mais sérieux, qui a eu l’idée de faire grimper littéralement Charlize Theron aux rideaux ?), fringues et maroquinerie. On la voit à la télé, dans les magazines, dans les grands magasins, chez Sephora, etc. Bref, Dior est une marque moderne de désir. Sauf que pas pour moi.

J’ai eu mes années Dior quand j’avais 20 ans, j’ai d’ailleurs acheté mon sac Dior en forme de selle à ce moment là. Puis il y a eu les années dynamites (malheureusement dans tous les sens du terme) de Galliano. Vous connaissez plus moderne, vous ?

Et puis plus rien. J’ai même dû chercher sur Internet le nom de l’actuel Directeur Artistique de la maison : Raf Simons. Je sais pas c’est bizarre. Les collections continuent à sortir, elles restent saisissantes mais… non. Rien. Electrocardiogramme plat.

Et pourtant, ils ont pris les égéries les plus actuelles qui soient. Elles ne sont pas banales, des physiques singuliers et de véritables personnalités : Natalie Portman, Jennifer Lawrence et dernièrement Rihanna.

Et là encore, que dalle. Je suis moi-même déçue de moi-même de ne pas me dire WaAAOUUU, c’est dingue, je voudrais me réincarner en consommatrice Dior.

Et le sac Dior me direz-vous ? Beeeeeennnnn. C’est toujours le même ou presque, on change juste les graffitis dessus, on le change de proportion, on l’épure un peu. Dans le genre intemporel, on peut pas mieux faire. Finalement, le sac Dior, comme par exemple celui qu’on appelle Lady Dior, c’est un investissement pour les dix prochaines années, plus besoin d’en changer.

Bref, tout est certainement en train de changer. Et puis, on est pas le seul marché, nous les Françaises, il en faut pour tout le monde, dans tous les sens du terme.

En vieille amoureuse un peu cougard, j’attends patiemment de croiser un jeune et beau sac charmant. A très vite sac Dior.

Rendez-vous sur Hellocoton !